Am Dienstag, dem 19. November 2019, finden von 9 bis 14 Uhr Wartungsarbeiten an unseren Servern statt. Bitte beachten Sie, dass die DTA-Seiten in dieser Zeit nicht erreichbar sein werden.
Anmelden (DTAQ) DWDS     dlexDB     CLARIN-D

Marperger, Paul Jacob: Der allzeit-fertige Handels-Correspondent. 4. Aufl. Hamburg, 1717.

Bild:
<< vorherige Seite

Münd- und schrifftliche Complimenten,
part, de l' heureux succes, de mon mariage, sa-
ches donc qu'a la fin les parens de Mademoiselle
N. N. presentement mon epouse, (si opiniatres
qu'ils estoient du commencement,) se sont ren-
daus, a mes instances reiterees, & m'ont promis
leur niece, sibien que nous voicy quasi a la veille
de nos noces, rendes vous y Monsr. si vous pou-
ves, & croyes, que vostre presence augmentera
le contentement que moy & ma Maitresse rece-
vront ce jour la, je suis.

XIX. Une autre.
Monsieur.

AYant plu a la bonte divine, & aux parens de
Mademoiselle N. N. de me l' accorder en
mariage, nous avons constitues, que le 15. du
Novembr. sera le jour de nos noces, & comme
suivant la maniere du pays on aime, que la Ce-
remonie s' en face, en presence des plus pro-
ches amys, entre les quels vous tenes le premier
rang de mon Cote ainsy je vous prie, de com-
paroitre icy au dit jour, dans la maison, de
mon baupere, de benir le commencement de
nostre mariage, de vos prieres, & de prendre
pour bien le bon accueil, qu' on vous pourra
faire ce jour la, en recompense de l' honneur
que vous nous feres par vostre presence, qui
sommes.

Reponse.
Monsieur.

ETant tres joyeux de l' heureux succes de
votre mariage, & bien honore, de l' invi-

tation,

Muͤnd- und ſchrifftliche Complimenten,
part, de l’ heureux ſucces, de mon mariage, ſa-
ches donc qu’a la fin les parens de Mademoiſelle
N. N. preſentement mon epouſe, (ſi opiniatres
qu’ils eſtoient du commencement,) ſe ſont ren-
dûs, a mes inſtances reiterées, & m’ont promis
leur niece, ſibien que nous voicy quaſi a la veille
de nos noces, rendés vous y Monſr. ſi vous pou-
vés, & croyés, que voſtre preſence augmentera
le contentement que moy & ma Maitreſſe rece-
vront ce jour la, je ſuis.

XIX. Une autre.
Monſieur.

AYant plu a la bontè divine, & aux parens de
Mademoiſelle N. N. de me l’ accorder en
mariage, nous avons conſtitués, que le 15. du
Novembr. ſera le jour de nos noces, & comme
ſuivant la maniere du pays on aime, que la Ce-
remonie s’ en face, en preſence des plus pro-
ches amys, entre les quels vous tenés le premier
rang de mon Coté ainſy je vous prie, de com-
paroitre icy au dit jour, dans la maiſon, de
mon bâupere, de benir le commencement de
noſtre mariage, de vos prieres, & de prendre
pour bien le bon accueil, qu’ on vous pourra
faire ce jour la, en recompenſe de l’ honneur
que vous nous ferés par voſtre preſence, qui
ſommes.

Reponſe.
Monſieur.

ETant tres joyeux de l’ heureux ſuccés de
votre mariage, & bien honoré, de l’ invi-

tation,
<TEI>
  <text>
    <body>
      <div n="3">
        <div n="4">
          <p>
            <pb facs="#f1038" n="1022"/>
            <fw place="top" type="header"> <hi rendition="#b">Mu&#x0364;nd- und &#x017F;chrifftliche <hi rendition="#aq"><hi rendition="#i">Complimenten,</hi></hi></hi> </fw><lb/> <hi rendition="#aq">part, de l&#x2019; heureux &#x017F;ucces, de mon mariage, &#x017F;a-<lb/>
ches donc qu&#x2019;a la fin les parens de Mademoi&#x017F;elle<lb/>
N. N. pre&#x017F;entement mon epou&#x017F;e, (&#x017F;i opiniatres<lb/>
qu&#x2019;ils e&#x017F;toient du commencement,) &#x017F;e &#x017F;ont ren-<lb/>
dûs, a mes in&#x017F;tances reiterées, &amp; m&#x2019;ont promis<lb/>
leur niece, &#x017F;ibien que nous voicy qua&#x017F;i a la veille<lb/>
de nos noces, rendés vous y Mon&#x017F;r. &#x017F;i vous pou-<lb/>
vés, &amp; croyés, que vo&#x017F;tre pre&#x017F;ence augmentera<lb/>
le contentement que moy &amp; ma Maitre&#x017F;&#x017F;e rece-<lb/>
vront ce jour la, je &#x017F;uis.</hi> </p><lb/>
          <div n="5">
            <head> <hi rendition="#aq"> <hi rendition="#i">XIX. Une autre.</hi> </hi> </head><lb/>
            <salute> <hi rendition="#aq">Mon&#x017F;ieur.</hi> </salute><lb/>
            <p> <hi rendition="#aq"><hi rendition="#in">A</hi>Yant plu a la bontè divine, &amp; aux parens de<lb/>
Mademoi&#x017F;elle N. N. de me l&#x2019; accorder en<lb/>
mariage, nous avons con&#x017F;titués, que le 15. du<lb/>
Novembr. &#x017F;era le jour de nos noces, &amp; comme<lb/>
&#x017F;uivant la maniere du pays on aime, que la Ce-<lb/>
remonie s&#x2019; en face, en pre&#x017F;ence des plus pro-<lb/>
ches amys, entre les quels vous tenés le premier<lb/>
rang de mon Coté ain&#x017F;y je vous prie, de com-<lb/>
paroitre icy au dit jour, dans la mai&#x017F;on, de<lb/>
mon bâupere, de benir le commencement de<lb/>
no&#x017F;tre mariage, de vos prieres, &amp; de prendre<lb/>
pour bien le bon accueil, qu&#x2019; on vous pourra<lb/>
faire ce jour la, en recompen&#x017F;e de l&#x2019; honneur<lb/>
que vous nous ferés par vo&#x017F;tre pre&#x017F;ence, qui<lb/>
&#x017F;ommes.</hi> </p>
          </div><lb/>
          <div n="5">
            <head> <hi rendition="#aq"> <hi rendition="#i">Repon&#x017F;e.</hi> </hi> </head><lb/>
            <salute> <hi rendition="#aq">Mon&#x017F;ieur.</hi> </salute><lb/>
            <p> <hi rendition="#aq"><hi rendition="#in">E</hi>Tant tres joyeux de l&#x2019; heureux &#x017F;uccés de<lb/>
votre mariage, &amp; bien honoré, de l&#x2019; invi-</hi><lb/>
              <fw place="bottom" type="catch"> <hi rendition="#aq">tation,</hi> </fw><lb/>
            </p>
          </div>
        </div>
      </div>
    </body>
  </text>
</TEI>
[1022/1038] Muͤnd- und ſchrifftliche Complimenten, part, de l’ heureux ſucces, de mon mariage, ſa- ches donc qu’a la fin les parens de Mademoiſelle N. N. preſentement mon epouſe, (ſi opiniatres qu’ils eſtoient du commencement,) ſe ſont ren- dûs, a mes inſtances reiterées, & m’ont promis leur niece, ſibien que nous voicy quaſi a la veille de nos noces, rendés vous y Monſr. ſi vous pou- vés, & croyés, que voſtre preſence augmentera le contentement que moy & ma Maitreſſe rece- vront ce jour la, je ſuis. XIX. Une autre. Monſieur. AYant plu a la bontè divine, & aux parens de Mademoiſelle N. N. de me l’ accorder en mariage, nous avons conſtitués, que le 15. du Novembr. ſera le jour de nos noces, & comme ſuivant la maniere du pays on aime, que la Ce- remonie s’ en face, en preſence des plus pro- ches amys, entre les quels vous tenés le premier rang de mon Coté ainſy je vous prie, de com- paroitre icy au dit jour, dans la maiſon, de mon bâupere, de benir le commencement de noſtre mariage, de vos prieres, & de prendre pour bien le bon accueil, qu’ on vous pourra faire ce jour la, en recompenſe de l’ honneur que vous nous ferés par voſtre preſence, qui ſommes. Reponſe. Monſieur. ETant tres joyeux de l’ heureux ſuccés de votre mariage, & bien honoré, de l’ invi- tation,

Suche im Werk

Hilfe

Informationen zum Werk

Download dieses Werks

XML (TEI P5) · HTML · Text
TCF (text annotation layer)
TCF (tokenisiert, serialisiert, lemmatisiert, normalisiert)
XML (TEI P5 inkl. att.linguistic)

Metadaten zum Werk

TEI-Header · CMDI · Dublin Core

Ansichten dieser Seite

Voyant Tools ?

Language Resource Switchboard?

Feedback

Sie haben einen Fehler gefunden? Dann können Sie diesen über unsere Qualitätssicherungsplattform DTAQ melden.

Kommentar zur DTA-Ausgabe

Grundlage der vorliegenden digitalen Ausgabe bild… [mehr]

Dieses Werk wurde gemäß den DTA-Transkriptionsrichtlinien im Double-Keying-Verfahren von Nicht-Muttersprachlern erfasst und in XML/TEI P5 nach DTA-Basisformat kodiert.




Ansicht auf Standard zurückstellen

URL zu diesem Werk: http://www.deutschestextarchiv.de/marperger_correspondent_1717
URL zu dieser Seite: http://www.deutschestextarchiv.de/marperger_correspondent_1717/1038
Zitationshilfe: Marperger, Paul Jacob: Der allzeit-fertige Handels-Correspondent. 4. Aufl. Hamburg, 1717, S. 1022. In: Deutsches Textarchiv <http://www.deutschestextarchiv.de/marperger_correspondent_1717/1038>, abgerufen am 15.11.2019.