Anmelden (DTAQ) DWDS     dlexDB     CLARIN-D

Pflüger, Eduard Friedrich Wilhelm: Die sensorischen Functionen des Rückenmarks der Wirbelthiere. Berlin, 1853.

Bild:
<< vorherige Seite

"L'auteur (Flourens) conclut, que la sensation et la contraction
"n'appartiennent pas plus a la moelle epiniere qu'aux nerfs. -- -- Ce
"serait une grande question de savoir si cette conclusion est certaine
"pour les animaux, qui ont perdu leur encephale et qui dans certaines
"classes paraissent loin de perdre sur-le-champ toutes leurs fonctions
"animales; mais c'est une question a laquelle nous aurons occasion
"de revenir dans la suite -- --, meme a l'egard des animaux a
"sang chaud."


Cuvier.

„L'auteur (Flourens) conclut, que la sensation et la contraction
„n'appartiennent pas plus à la moêlle épinière qu'aux nerfs. — — Ce
„serait une grande question de savoir si cette conclusion est certaine
„pour les animaux, qui ont perdu leur encéphale et qui dans certaines
„classes paraissent loin de perdre sur-le-champ toutes leurs fonctions
„animales; mais c'est une question à laquelle nous aurons occasion
„de revenir dans la suite — —, mème à l'égard des animaux à
„sang chaud.“


Cuvier.
<TEI>
  <text>
    <front>
      <pb facs="#f0010" n="[II]"/>
      <div>
        <cit>
          <quote>
            <p>&#x201E;L'auteur (<hi rendition="#g">Flourens</hi>) conclut, que la sensation et la contraction<lb/>
&#x201E;n'appartiennent pas plus à la moêlle épinière qu'aux nerfs. &#x2014; &#x2014; Ce<lb/>
&#x201E;serait une grande question de savoir si cette conclusion est certaine<lb/>
&#x201E;pour les animaux, qui ont perdu leur encéphale et qui dans certaines<lb/>
&#x201E;classes paraissent loin de perdre sur-le-champ toutes leurs fonctions<lb/>
&#x201E;animales; mais c'est une question à laquelle nous aurons occasion<lb/>
&#x201E;de revenir dans la suite &#x2014; &#x2014;, mème à l'égard des animaux à<lb/>
&#x201E;sang chaud.&#x201C;</p>
          </quote><lb/>
          <bibl> <hi rendition="#right"><hi rendition="#g">Cuvier</hi>.</hi> </bibl><lb/>
        </cit>
      </div>
    </front>
  </text>
</TEI>
[[II]/0010] „L'auteur (Flourens) conclut, que la sensation et la contraction „n'appartiennent pas plus à la moêlle épinière qu'aux nerfs. — — Ce „serait une grande question de savoir si cette conclusion est certaine „pour les animaux, qui ont perdu leur encéphale et qui dans certaines „classes paraissent loin de perdre sur-le-champ toutes leurs fonctions „animales; mais c'est une question à laquelle nous aurons occasion „de revenir dans la suite — —, mème à l'égard des animaux à „sang chaud.“ Cuvier.

Suche im Werk

Hilfe

Informationen zum Werk

Download dieses Werks

XML (TEI P5) · HTML · Text
TCF (text annotation layer)
TCF (tokenisiert, serialisiert, lemmatisiert, normalisiert)
XML (TEI P5 inkl. att.linguistic)

Metadaten zum Werk

TEI-Header · CMDI · Dublin Core

Ansichten dieser Seite

Voyant Tools ?

Feedback

Sie haben einen Fehler gefunden? Dann können Sie diesen über unsere Qualitätssicherungsplattform DTAQ melden.

Kommentar zur DTA-Ausgabe

Dieses Werk wurde von OCR-Software automatisch erfasst und anschließend gemäß den DTA-Transkriptionsrichtlinien von Muttersprachlern nachkontrolliert. Es wurde gemäß dem DTA-Basisformat in XML/TEI P5 kodiert.




Ansicht auf Standard zurückstellen

URL zu diesem Werk: http://www.deutschestextarchiv.de/pflueger_rueckenmark_1853
URL zu dieser Seite: http://www.deutschestextarchiv.de/pflueger_rueckenmark_1853/10
Zitationshilfe: Pflüger, Eduard Friedrich Wilhelm: Die sensorischen Functionen des Rückenmarks der Wirbelthiere. Berlin, 1853, S. [II]. In: Deutsches Textarchiv <http://www.deutschestextarchiv.de/pflueger_rueckenmark_1853/10>, abgerufen am 19.07.2019.