Anmelden (DTAQ) DWDS     dlexDB     CLARIN-D

Brockes, Barthold Heinrich: Herrn B. H. Brockes, [...] verdeutschte Grund-Sätze der Welt-Weisheit, des Herrn Abts Genest. Bd. 3. 2. Aufl. Hamburg, 1730.

Bild:
<< vorherige Seite
De la Matiere Subtile.
De la Matiere Subtile.
Si, parmi tous les Corps le Vuide est impossible;
Une Matiere aux Sens imperceptible,
Et que son Mouvement introduit en tous Lieux,
Cause tous les Effets, qui surprennent nos yeux.
Or la Crainte du Vuide est un Nom inutile,
Puisque l'Experience a sau nous demontrer,
Que tous Corps sont poreux, & d'un acces facile,
A cette Matiere subtile,
Toujours prete a les penetrer.


Par l'Air, qui fait Ressort, qu'on presse, qu'on entasse
Reduit dans des Tuyaux en un petit espace,
Nous decouvrions clairement,
Que de ses petits Corps la Structure invisible,
Laisse quelque Intervalle a d'autres accessible.
On voit par ce Ressort, & par ce Pressement,
Que les potes de l'Air sont pleins d'une Matiere,
Pres de qui la sienne est grossiere;
Matiere, qui se meut, qui vole incessamment,
Et qui, prompte a changer ses petites figures,
De tous les autres Corps remplit exactement
Les inegales Ouvertures,
Et redoublant sa force au moindre pressement
Favorise le Mouvement.
Elle
De la Matiere Subtile.
De la Matiere Subtile.
Si, parmi tous les Corps le Vuide eſt imposſible;
Une Matiere aux Sens imperceptible,
Et que ſon Mouvement introduit en tous Lieux,
Cauſe tous les Effets, qui ſurprennent nos yeux.
Or la Crainte du Vuide eſt un Nom inutile,
Puiſque l’Experience a ſû nous démontrer,
Que tous Corps ſont poreux, & d’un accès facile,
A cette Matiere ſubtile,
Toujours prête á les pénetrer.


Par l’Air, qui fait Reſſort, qu’on preſſe, qu’on entaſſe
Reduit dans des Tuyaux en un petit eſpace,
Nous découvrions clairement,
Que de ſes petits Corps la Structure inviſible,
Laiſſe quelque Intervalle à d’autres accesſible.
On voit par ce Reſſort, & par ce Preſſement,
Que les potes de l’Air ſont pleins d’une Matiere,
Près de qui la ſienne eſt grosſiere;
Matiere, qui ſe meut, qui vole inceſſamment,
Et qui, prompte à changer ſes petites figures,
De tous les autres Corps remplit exactement
Les inegales Ouvertures,
Et redoublant ſa force au moindre preſſement
Favoriſe le Mouvement.
Elle
<TEI>
  <text>
    <body>
      <div n="1">
        <div n="1">
          <div n="2">
            <pb facs="#f0270" n="240"/>
            <fw place="top" type="header"> <hi rendition="#aq"> <hi rendition="#k">De la Matiere Subtile.</hi> </hi> </fw><lb/>
            <div n="3">
              <head> <hi rendition="#aq"> <hi rendition="#k">De la Matiere Subtile.</hi> </hi> </head><lb/>
              <lg type="poem">
                <l> <hi rendition="#aq"><hi rendition="#in">S</hi>i, parmi tous les Corps le <hi rendition="#i">Vuide</hi> e&#x017F;t impos&#x017F;ible;</hi> </l><lb/>
                <l> <hi rendition="#i">Une Matiere aux Sens imperceptible,</hi> </l><lb/>
                <l> <hi rendition="#i">Et que &#x017F;on Mouvement introduit en tous Lieux,</hi> </l><lb/>
                <l> <hi rendition="#i">Cau&#x017F;e tous les Effets, qui &#x017F;urprennent nos yeux.</hi> </l><lb/>
                <l> <hi rendition="#i">Or la Crainte du <hi rendition="#i">Vuide</hi> e&#x017F;t un Nom inutile,</hi> </l><lb/>
                <l> <hi rendition="#i">Pui&#x017F;que l&#x2019;Experience a &#x017F;û nous démontrer,</hi> </l><lb/>
                <l> <hi rendition="#i">Que tous Corps &#x017F;ont poreux, &amp; d&#x2019;un accès facile,</hi> </l><lb/>
                <l> <hi rendition="#i">A cette Matiere &#x017F;ubtile,</hi> </l><lb/>
                <l> <hi rendition="#i">Toujours prête á les pénetrer.</hi> </l>
              </lg><lb/>
              <milestone rendition="#hr" unit="section"/><lb/>
              <lg type="poem">
                <l> <hi rendition="#aq"><hi rendition="#in">P</hi>ar l&#x2019;Air, qui fait Re&#x017F;&#x017F;ort, qu&#x2019;on pre&#x017F;&#x017F;e, qu&#x2019;on enta&#x017F;&#x017F;e</hi> </l><lb/>
                <l>Reduit dans des Tuyaux en un petit e&#x017F;pace,</l><lb/>
                <l>Nous découvrions clairement,</l><lb/>
                <l>Que de &#x017F;es petits Corps la Structure invi&#x017F;ible,</l><lb/>
                <l>Lai&#x017F;&#x017F;e quelque Intervalle à d&#x2019;autres acces&#x017F;ible.</l><lb/>
                <l>On voit par ce Re&#x017F;&#x017F;ort, &amp; par ce Pre&#x017F;&#x017F;ement,</l><lb/>
                <l>Que les potes de l&#x2019;Air &#x017F;ont pleins d&#x2019;une Matiere,</l><lb/>
                <l>Près de qui la &#x017F;ienne e&#x017F;t gros&#x017F;iere;</l><lb/>
                <l>Matiere, qui &#x017F;e meut, qui vole ince&#x017F;&#x017F;amment,</l><lb/>
                <l>Et qui, prompte à changer &#x017F;es petites figures,</l><lb/>
                <l>De tous les autres Corps remplit exactement</l><lb/>
                <l>Les inegales Ouvertures,</l><lb/>
                <l>Et redoublant &#x017F;a force au moindre pre&#x017F;&#x017F;ement</l><lb/>
                <l>Favori&#x017F;e le Mouvement.</l>
              </lg>
            </div><lb/>
            <fw place="bottom" type="catch"> <hi rendition="#aq">Elle</hi> </fw><lb/>
          </div>
        </div>
      </div>
    </body>
  </text>
</TEI>
[240/0270] De la Matiere Subtile. De la Matiere Subtile. Si, parmi tous les Corps le Vuide eſt imposſible; Une Matiere aux Sens imperceptible, Et que ſon Mouvement introduit en tous Lieux, Cauſe tous les Effets, qui ſurprennent nos yeux. Or la Crainte du Vuide eſt un Nom inutile, Puiſque l’Experience a ſû nous démontrer, Que tous Corps ſont poreux, & d’un accès facile, A cette Matiere ſubtile, Toujours prête á les pénetrer. Par l’Air, qui fait Reſſort, qu’on preſſe, qu’on entaſſe Reduit dans des Tuyaux en un petit eſpace, Nous découvrions clairement, Que de ſes petits Corps la Structure inviſible, Laiſſe quelque Intervalle à d’autres accesſible. On voit par ce Reſſort, & par ce Preſſement, Que les potes de l’Air ſont pleins d’une Matiere, Près de qui la ſienne eſt grosſiere; Matiere, qui ſe meut, qui vole inceſſamment, Et qui, prompte à changer ſes petites figures, De tous les autres Corps remplit exactement Les inegales Ouvertures, Et redoublant ſa force au moindre preſſement Favoriſe le Mouvement. Elle

Suche im Werk

Hilfe

Informationen zum Werk

Download dieses Werks

XML (TEI P5) · HTML · Text
TCF (text annotation layer)
TCF (tokenisiert, serialisiert, lemmatisiert, normalisiert)
XML (TEI P5 inkl. att.linguistic)

Metadaten zum Werk

TEI-Header · CMDI · Dublin Core

Ansichten dieser Seite

Voyant Tools ?

Language Resource Switchboard?

Feedback

Sie haben einen Fehler gefunden? Dann können Sie diesen über unsere Qualitätssicherungsplattform DTAQ melden.

Kommentar zur DTA-Ausgabe

Dieses Werk wurde gemäß den DTA-Transkriptionsrichtlinien im Double-Keying-Verfahren von Nicht-Muttersprachlern erfasst und in XML/TEI P5 nach DTA-Basisformat kodiert.




Ansicht auf Standard zurückstellen

URL zu diesem Werk: https://www.deutschestextarchiv.de/brockes_vergnuegen03_1730
URL zu dieser Seite: https://www.deutschestextarchiv.de/brockes_vergnuegen03_1730/270
Zitationshilfe: Brockes, Barthold Heinrich: Herrn B. H. Brockes, [...] verdeutschte Grund-Sätze der Welt-Weisheit, des Herrn Abts Genest. Bd. 3. 2. Aufl. Hamburg, 1730, S. 240. In: Deutsches Textarchiv <https://www.deutschestextarchiv.de/brockes_vergnuegen03_1730/270>, abgerufen am 17.04.2021.