Anmelden (DTAQ) DWDS     dlexDB     CLARIN-D

Brockes, Barthold Heinrich: Herrn B. H. Brockes, [...] verdeutschte Grund-Sätze der Welt-Weisheit, des Herrn Abts Genest. Bd. 3. 2. Aufl. Hamburg, 1730.

Bild:
<< vorherige Seite
Reflexion.
Reflexion.
Voila donc ce, qu' en eux sont tous les Corps sensibles,
Qui produisent en nous tant d' Effects differens,
Chauds, Froids, Liquides, Durs, Savoureux, Odorans,
Ceux, dont le Son procede, & Ceux, qui sont visibles.
Ce ne sont, que des noms donnez aux Sentimens,
Qui nous viennent des Mouvemens
De petits Corps imperceptibles.


Au lieu de s' elever a l' Auteur Souverain,
Et de le reconoeitre a ces pures Lumieres,
Se peut-il, que l' Esprit humain
S' arrete a des Ombres grossieres?
Ne voit-il pas la Main, qui conduit l' Univers,
En tout ce, qui nous environne?
Incessament instruit par tant d' Objets divers
A son aveuglement faut-il, qu'il s' abandonne?
On a beau regarder l' Or & l' Azur des Cieux,
Cette riche Splendeur n' attache point nous yeux;
On ne peut estimer, que des richesses vaines;
D' inutiles Tresors aux Indes sont cherchez;
On court mille perils, on souffre mille peines,
Pour trouver ceux, qui sont cachez
Dans les Cavernes souterraines;
O[n]
Reflexion.
Reflexion.
Voila donc ce, qu’ en eux ſont tous les Corps ſenſibles,
Qui produiſent en nous tant d’ Effects differens,
Chauds, Froids, Liquides, Durs, Savoureux, Odorans,
Ceux, dont le Son procede, & Ceux, qui ſont viſibles.
Ce ne ſont, que des noms donnez aux Sentimens,
Qui nous viennent des Mouvemens
De petits Corps imperceptibles.


Au lieu de s’ élever à l’ Auteur Souverain,
Et de le reconoître à ces pures Lumieres,
Se peut-il, que l’ Eſprit humain
S’ arrête à des Ombres groſſieres?
Ne voit-il pas la Main, qui conduit l’ Univers,
En tout ce, qui nous environne?
Inceſſament inſtruit par tant d’ Objets divers
A ſon aveuglement faut-il, qu’il s’ abandonne?
On a beau regarder l’ Or & l’ Azur des Cieux,
Cette riche Splendeur n’ attache point nous yeux;
On ne peut eſtimer, que des richeſſes vaines;
D’ inutiles Tréſors aux Indes ſont cherchez;
On court mille perils, on ſouffre mille peines,
Pour trouver ceux, qui ſont cachez
Dans les Cavernes ſouterraines;
O[n]
<TEI>
  <text>
    <body>
      <div n="1">
        <div n="1">
          <div n="2">
            <pb facs="#f0436" n="406"/>
            <fw place="top" type="header"> <hi rendition="#aq"> <hi rendition="#b"> <hi rendition="#k">Reflexion.</hi> </hi> </hi> </fw><lb/>
            <div n="3">
              <head> <hi rendition="#aq"> <hi rendition="#b"> <hi rendition="#k">Reflexion.</hi> </hi> </hi> </head><lb/>
              <lg type="poem">
                <l> <hi rendition="#aq"><hi rendition="#in">V</hi>oila donc ce, qu&#x2019; en eux &#x017F;ont tous les Corps &#x017F;en&#x017F;ibles,</hi> </l><lb/>
                <l>Qui produi&#x017F;ent en nous tant d&#x2019; Effects differens,</l><lb/>
                <l>Chauds, Froids, Liquides, Durs, Savoureux, Odorans,</l><lb/>
                <l>Ceux, dont le Son procede, &amp; Ceux, qui &#x017F;ont vi&#x017F;ibles.</l><lb/>
                <l>Ce ne &#x017F;ont, que des noms donnez aux Sentimens,</l><lb/>
                <l>Qui nous viennent des Mouvemens</l><lb/>
                <l>De petits Corps imperceptibles.</l>
              </lg><lb/>
              <milestone rendition="#hr" unit="section"/><lb/>
              <lg type="poem">
                <l> <hi rendition="#aq"><hi rendition="#in">A</hi>u lieu de s&#x2019; élever à l&#x2019; Auteur Souverain,</hi> </l><lb/>
                <l>Et de le reconoître à ces pures Lumieres,</l><lb/>
                <l>Se peut-il, que l&#x2019; E&#x017F;prit humain</l><lb/>
                <l>S&#x2019; arrête à des Ombres gro&#x017F;&#x017F;ieres?</l><lb/>
                <l>Ne voit-il pas la Main, qui conduit l&#x2019; Univers,</l><lb/>
                <l>En tout ce, qui nous environne?</l><lb/>
                <l>Ince&#x017F;&#x017F;ament in&#x017F;truit par tant d&#x2019; Objets divers</l><lb/>
                <l>A &#x017F;on aveuglement faut-il, qu&#x2019;il s&#x2019; abandonne?</l><lb/>
                <l>On a beau regarder l&#x2019; Or &amp; l&#x2019; Azur des Cieux,</l><lb/>
                <l>Cette riche Splendeur n&#x2019; attache point nous yeux;</l><lb/>
                <l>On ne peut e&#x017F;timer, que des riche&#x017F;&#x017F;es vaines;</l><lb/>
                <l>D&#x2019; inutiles Tré&#x017F;ors aux Indes &#x017F;ont cherchez;</l><lb/>
                <l>On court mille perils, on &#x017F;ouffre mille peines,</l><lb/>
                <l>Pour trouver ceux, qui &#x017F;ont cachez</l><lb/>
                <l>Dans les Cavernes &#x017F;outerraines;</l>
              </lg>
            </div><lb/>
            <fw place="bottom" type="catch"> <hi rendition="#aq">O<supplied>n</supplied></hi> </fw><lb/>
          </div>
        </div>
      </div>
    </body>
  </text>
</TEI>
[406/0436] Reflexion. Reflexion. Voila donc ce, qu’ en eux ſont tous les Corps ſenſibles, Qui produiſent en nous tant d’ Effects differens, Chauds, Froids, Liquides, Durs, Savoureux, Odorans, Ceux, dont le Son procede, & Ceux, qui ſont viſibles. Ce ne ſont, que des noms donnez aux Sentimens, Qui nous viennent des Mouvemens De petits Corps imperceptibles. Au lieu de s’ élever à l’ Auteur Souverain, Et de le reconoître à ces pures Lumieres, Se peut-il, que l’ Eſprit humain S’ arrête à des Ombres groſſieres? Ne voit-il pas la Main, qui conduit l’ Univers, En tout ce, qui nous environne? Inceſſament inſtruit par tant d’ Objets divers A ſon aveuglement faut-il, qu’il s’ abandonne? On a beau regarder l’ Or & l’ Azur des Cieux, Cette riche Splendeur n’ attache point nous yeux; On ne peut eſtimer, que des richeſſes vaines; D’ inutiles Tréſors aux Indes ſont cherchez; On court mille perils, on ſouffre mille peines, Pour trouver ceux, qui ſont cachez Dans les Cavernes ſouterraines; On

Suche im Werk

Hilfe

Informationen zum Werk

Download dieses Werks

XML (TEI P5) · HTML · Text
TCF (text annotation layer)
TCF (tokenisiert, serialisiert, lemmatisiert, normalisiert)
XML (TEI P5 inkl. att.linguistic)

Metadaten zum Werk

TEI-Header · CMDI · Dublin Core

Ansichten dieser Seite

Voyant Tools ?

Language Resource Switchboard?

Feedback

Sie haben einen Fehler gefunden? Dann können Sie diesen über unsere Qualitätssicherungsplattform DTAQ melden.

Kommentar zur DTA-Ausgabe

Dieses Werk wurde gemäß den DTA-Transkriptionsrichtlinien im Double-Keying-Verfahren von Nicht-Muttersprachlern erfasst und in XML/TEI P5 nach DTA-Basisformat kodiert.




Ansicht auf Standard zurückstellen

URL zu diesem Werk: https://www.deutschestextarchiv.de/brockes_vergnuegen03_1730
URL zu dieser Seite: https://www.deutschestextarchiv.de/brockes_vergnuegen03_1730/436
Zitationshilfe: Brockes, Barthold Heinrich: Herrn B. H. Brockes, [...] verdeutschte Grund-Sätze der Welt-Weisheit, des Herrn Abts Genest. Bd. 3. 2. Aufl. Hamburg, 1730, S. 406. In: Deutsches Textarchiv <https://www.deutschestextarchiv.de/brockes_vergnuegen03_1730/436>, abgerufen am 13.05.2021.