Anmelden (DTAQ) DWDS     dlexDB     CLARIN-D

Brockes, Barthold Heinrich: Herrn B. H. Brockes, [...] verdeutschte Grund-Sätze der Welt-Weisheit, des Herrn Abts Genest. Bd. 3. 2. Aufl. Hamburg, 1730.

Bild:
<< vorherige Seite
De la Vue.


Les yeux font-ils le tour universel?
Quand du vaste Univers la Masse est mesuree,
L' Ame en ses Jugemens au dedans eclairee,
Ne laisse-t-elle pas l' Organe corporel?
Traversant la Plaine etheree,
Du Sejour de l' Olympe elle s' ouvre l' entree,
En voit la Symetrie & le Plan immortel;
Et doit dans son essor etre consideree,
Comme se detachant du Joug materiel.
Des Miroirs et des
Lunettes.
Si les yeux faconnez par l' Ouvrier supreme
Sont pour la vision de simples instrumens,
Les differens Miroirs, les Lunettes de meme,
Sont d' autres yeux, ou sont des Supplemens,
Que l' Art humain a faits sur le Modelle,
Que lui fournit cette main immortelle.


Et rien ne sauroit prouver mieux
Ce que nous avons dit au sujet de nos yeux;
Chaque Miroir, chaque Lunette,
De cette opinion est la preuve parfaite.
Par
De la Vue.


Les yeux font-ils le tour univerſel?
Quand du vaſte Univers la Maſſe eſt meſurée,
L’ Ame en ſes Jugemens au dedans éclairée,
Ne laiſſe-t-elle pas l’ Organe corporel?
Traverſant la Plaine étherée,
Du Séjour de l’ Olympe elle s’ ouvre l’ entrée,
En voit la Symetrie & le Plan immortel;
Et doit dans ſon eſſor être conſiderée,
Comme ſe détachant du Joug materiel.
Des Miroirs et des
Lunettes.
Si les yeux façonnez par l’ Ouvrier ſuprême
Sont pour la viſion de ſimples inſtrumens,
Les differens Miroirs, les Lunettes de même,
Sont d’ autres yeux, ou ſont des Supplemens,
Que l’ Art humain à faits ſur le Modelle,
Que lui fournit cette main immortelle.


Et rien ne ſauroit prouver mieux
Ce que nous avons dit au ſujet de nos yeux;
Chaque Miroir, chaque Lunette,
De cette opinion eſt la preuve parfaite.
Par
<TEI>
  <text>
    <body>
      <div n="1">
        <div n="1">
          <div n="2">
            <div n="3">
              <pb facs="#f0512" n="482"/>
              <fw place="top" type="header"> <hi rendition="#aq"> <hi rendition="#b"> <hi rendition="#g"> <hi rendition="#k">De la Vue.</hi> </hi> </hi> </hi> </fw><lb/>
              <milestone rendition="#hr" unit="section"/><lb/>
              <lg type="poem">
                <l> <hi rendition="#aq"><hi rendition="#in">L</hi>es yeux font-ils le tour univer&#x017F;el?</hi> </l><lb/>
                <l>Quand du va&#x017F;te Univers la Ma&#x017F;&#x017F;e e&#x017F;t me&#x017F;urée,</l><lb/>
                <l>L&#x2019; Ame en &#x017F;es Jugemens au dedans éclairée,</l><lb/>
                <l>Ne lai&#x017F;&#x017F;e-t-elle pas l&#x2019; Organe corporel?</l><lb/>
                <l>Traver&#x017F;ant la Plaine étherée,</l><lb/>
                <l>Du Séjour de l&#x2019; Olympe elle s&#x2019; ouvre l&#x2019; entrée,</l><lb/>
                <l>En voit la Symetrie &amp; le Plan immortel;</l><lb/>
                <l>Et doit dans &#x017F;on e&#x017F;&#x017F;or être con&#x017F;iderée,</l><lb/>
                <l>Comme &#x017F;e détachant du Joug materiel.</l>
              </lg>
            </div><lb/>
            <div n="3">
              <head> <hi rendition="#aq"> <hi rendition="#b"> <hi rendition="#g"> <hi rendition="#k">Des Miroirs et des<lb/>
Lunettes.</hi> </hi> </hi> </hi> </head><lb/>
              <lg type="poem">
                <l> <hi rendition="#aq"><hi rendition="#in">S</hi>i les yeux façonnez par l&#x2019; Ouvrier &#x017F;uprême</hi> </l><lb/>
                <l>Sont pour la vi&#x017F;ion de &#x017F;imples in&#x017F;trumens,</l><lb/>
                <l>Les differens Miroirs, les Lunettes de même,</l><lb/>
                <l>Sont d&#x2019; autres yeux, ou &#x017F;ont des Supplemens,</l><lb/>
                <l>Que l&#x2019; Art humain à faits &#x017F;ur le Modelle,</l><lb/>
                <l>Que lui fournit cette main immortelle.</l>
              </lg><lb/>
              <milestone rendition="#hr" unit="section"/><lb/>
              <lg type="poem">
                <l> <hi rendition="#aq"><hi rendition="#in">E</hi>t rien ne &#x017F;auroit prouver mieux</hi> </l><lb/>
                <l>Ce que nous avons dit au &#x017F;ujet de nos yeux;</l><lb/>
                <l>Chaque Miroir, chaque Lunette,</l><lb/>
                <l>De cette opinion e&#x017F;t la preuve parfaite.</l>
              </lg><lb/>
              <fw place="bottom" type="catch"> <hi rendition="#aq">Par</hi> </fw><lb/>
            </div>
          </div>
        </div>
      </div>
    </body>
  </text>
</TEI>
[482/0512] De la Vue. Les yeux font-ils le tour univerſel? Quand du vaſte Univers la Maſſe eſt meſurée, L’ Ame en ſes Jugemens au dedans éclairée, Ne laiſſe-t-elle pas l’ Organe corporel? Traverſant la Plaine étherée, Du Séjour de l’ Olympe elle s’ ouvre l’ entrée, En voit la Symetrie & le Plan immortel; Et doit dans ſon eſſor être conſiderée, Comme ſe détachant du Joug materiel. Des Miroirs et des Lunettes. Si les yeux façonnez par l’ Ouvrier ſuprême Sont pour la viſion de ſimples inſtrumens, Les differens Miroirs, les Lunettes de même, Sont d’ autres yeux, ou ſont des Supplemens, Que l’ Art humain à faits ſur le Modelle, Que lui fournit cette main immortelle. Et rien ne ſauroit prouver mieux Ce que nous avons dit au ſujet de nos yeux; Chaque Miroir, chaque Lunette, De cette opinion eſt la preuve parfaite. Par

Suche im Werk

Hilfe

Informationen zum Werk

Download dieses Werks

XML (TEI P5) · HTML · Text
TCF (text annotation layer)
TCF (tokenisiert, serialisiert, lemmatisiert, normalisiert)
XML (TEI P5 inkl. att.linguistic)

Metadaten zum Werk

TEI-Header · CMDI · Dublin Core

Ansichten dieser Seite

Voyant Tools ?

Language Resource Switchboard?

Feedback

Sie haben einen Fehler gefunden? Dann können Sie diesen über unsere Qualitätssicherungsplattform DTAQ melden.

Kommentar zur DTA-Ausgabe

Dieses Werk wurde gemäß den DTA-Transkriptionsrichtlinien im Double-Keying-Verfahren von Nicht-Muttersprachlern erfasst und in XML/TEI P5 nach DTA-Basisformat kodiert.




Ansicht auf Standard zurückstellen

URL zu diesem Werk: https://www.deutschestextarchiv.de/brockes_vergnuegen03_1730
URL zu dieser Seite: https://www.deutschestextarchiv.de/brockes_vergnuegen03_1730/512
Zitationshilfe: Brockes, Barthold Heinrich: Herrn B. H. Brockes, [...] verdeutschte Grund-Sätze der Welt-Weisheit, des Herrn Abts Genest. Bd. 3. 2. Aufl. Hamburg, 1730, S. 482. In: Deutsches Textarchiv <https://www.deutschestextarchiv.de/brockes_vergnuegen03_1730/512>, abgerufen am 14.04.2021.