Anmelden (DTAQ) DWDS     dlexDB     CLARIN-D

Brockes, Barthold Heinrich: Herrn B. H. Brockes, [...] verdeutschte Grund-Sätze der Welt-Weisheit, des Herrn Abts Genest. Bd. 3. 2. Aufl. Hamburg, 1730.

Bild:
<< vorherige Seite
Des Miroirs et Lunettes.
Les filets lumineux sans etre detournez,
Dans le meme ordre & la meme distance,
Jusques a nous sont ramenez,
Conservant de l' Objet le lieu, la ressemblance.
Il rend un Objet a nos yeux,
Tel, que le Pinceau fidelle
D' un Copiste industrieux,
Imiteroit son modelle.
Mais de ces feints Tableaux le Secret nous decoit;
Lorsque par le Miroir notre Oeil les appercoit,
Il observe au dedans la peinture distante,
Autant qu' est au dehors l' Objet, qu' on lui presente.
Tout le changement, qu' on y voit,
Le Droit devient le Gauche, & le Gauche le Droit.


Pour les autres Miroirs leur Surface inegale,
Avec diversite reflechit les Rayons;
Ils ne reviennent point, en gardant l' intervalle,
Ou les avoit poussez l' Objet, que nous voyons;
La Lumiere par eux se serre, ou se separe,
Et revient former dans nos yeux,
Des traits ou regne un melange bizare,
Un desordre capricieux.
Les Angles sont confus, les Lignes sont changees;
D' inegales Reflexions,
Nous causent des illusions;
Toutes choses sont derangees.
Par
Deſ Miroirſ et Lunetteſ.
Les filets lumineux ſans être détournez,
Dans le même ordre & la même diſtance,
Juſques à nous ſont ramenez,
Conſervant de l’ Objet le lieu, la reſſemblance.
Il rend un Objet à nos yeux,
Tel, que le Pinceau fidelle
D’ un Copiſte induſtrieux,
Imiteroit ſon modelle.
Mais de ces féints Tableaux le Secret nous deçoit;
Lorsque par le Miroir notre Oeil les apperçoit,
Il obſerve au dedans la peinture diſtante,
Autant qu’ eſt au dehors l’ Objet, qu’ on lui préſente.
Tout le changement, qu’ on y voit,
Le Droit devient le Gauche, & le Gauche le Droit.


Pour les autres Miroirs leur Surface inégale,
Avec diverſité réflêchit les Rayons;
Ils ne reviennent point, en gardant l’ intervalle,
Où les avoit pouſſez l’ Objet, que nous voyons;
La Lumiere par eux ſe ſerre, ou ſe ſépare,
Et revient former dans nos yeux,
Des traits où regne un mêlangé bizare,
Un desordre capricieux.
Les Angles ſont confus, les Lignes ſont changées;
D’ inegales Réflexions,
Nous cauſent des illuſions;
Toutes choſes ſont dérangées.
Par
<TEI>
  <text>
    <body>
      <div n="1">
        <div n="1">
          <div n="2">
            <div n="3">
              <pb facs="#f0516" n="486"/>
              <fw place="top" type="header"> <hi rendition="#aq"> <hi rendition="#b"> <hi rendition="#g"> <hi rendition="#k">De&#x017F; Miroir&#x017F; et Lunette&#x017F;.</hi> </hi> </hi> </hi> </fw><lb/>
              <lg type="poem">
                <l> <hi rendition="#aq">Les filets lumineux &#x017F;ans être détournez,</hi> </l><lb/>
                <l> <hi rendition="#aq">Dans le même ordre &amp; la même di&#x017F;tance,</hi> </l><lb/>
                <l> <hi rendition="#aq">Ju&#x017F;ques à nous &#x017F;ont ramenez,</hi> </l><lb/>
                <l> <hi rendition="#aq">Con&#x017F;ervant de l&#x2019; Objet le lieu, la re&#x017F;&#x017F;emblance.</hi> </l><lb/>
                <l> <hi rendition="#aq">Il rend un Objet à nos yeux,</hi> </l><lb/>
                <l> <hi rendition="#aq">Tel, que le Pinceau fidelle</hi> </l><lb/>
                <l> <hi rendition="#aq">D&#x2019; un Copi&#x017F;te indu&#x017F;trieux,</hi> </l><lb/>
                <l> <hi rendition="#aq">Imiteroit &#x017F;on modelle.</hi> </l><lb/>
                <l> <hi rendition="#aq">Mais de ces féints Tableaux le Secret nous deçoit;</hi> </l><lb/>
                <l> <hi rendition="#aq">Lorsque par le Miroir notre Oeil les apperçoit,</hi> </l><lb/>
                <l> <hi rendition="#aq">Il ob&#x017F;erve au dedans la peinture di&#x017F;tante,</hi> </l><lb/>
                <l> <hi rendition="#aq">Autant qu&#x2019; e&#x017F;t au dehors l&#x2019; Objet, qu&#x2019; on lui pré&#x017F;ente.</hi> </l><lb/>
                <l> <hi rendition="#aq">Tout le changement, qu&#x2019; on y voit,</hi> </l><lb/>
                <l> <hi rendition="#aq">Le Droit devient le Gauche, &amp; le Gauche le Droit.</hi> </l>
              </lg><lb/>
              <milestone rendition="#hr" unit="section"/><lb/>
              <lg type="poem">
                <l> <hi rendition="#aq"><hi rendition="#in">P</hi>our les autres Miroirs leur Surface inégale,</hi> </l><lb/>
                <l>Avec diver&#x017F;ité réflêchit les Rayons;</l><lb/>
                <l>Ils ne reviennent point, en gardant l&#x2019; intervalle,</l><lb/>
                <l>Où les avoit pou&#x017F;&#x017F;ez l&#x2019; Objet, que nous voyons;</l><lb/>
                <l>La Lumiere par eux &#x017F;e &#x017F;erre, ou &#x017F;e &#x017F;épare,</l><lb/>
                <l>Et revient former dans nos yeux,</l><lb/>
                <l>Des traits où regne un mêlangé bizare,</l><lb/>
                <l>Un desordre capricieux.</l><lb/>
                <l>Les Angles &#x017F;ont confus, les Lignes &#x017F;ont changées;</l><lb/>
                <l>D&#x2019; inegales Réflexions,</l><lb/>
                <l>Nous cau&#x017F;ent des illu&#x017F;ions;</l><lb/>
                <l>Toutes cho&#x017F;es &#x017F;ont dérangées.</l>
              </lg><lb/>
              <fw place="bottom" type="catch"> <hi rendition="#aq">Par</hi> </fw><lb/>
            </div>
          </div>
        </div>
      </div>
    </body>
  </text>
</TEI>
[486/0516] Deſ Miroirſ et Lunetteſ. Les filets lumineux ſans être détournez, Dans le même ordre & la même diſtance, Juſques à nous ſont ramenez, Conſervant de l’ Objet le lieu, la reſſemblance. Il rend un Objet à nos yeux, Tel, que le Pinceau fidelle D’ un Copiſte induſtrieux, Imiteroit ſon modelle. Mais de ces féints Tableaux le Secret nous deçoit; Lorsque par le Miroir notre Oeil les apperçoit, Il obſerve au dedans la peinture diſtante, Autant qu’ eſt au dehors l’ Objet, qu’ on lui préſente. Tout le changement, qu’ on y voit, Le Droit devient le Gauche, & le Gauche le Droit. Pour les autres Miroirs leur Surface inégale, Avec diverſité réflêchit les Rayons; Ils ne reviennent point, en gardant l’ intervalle, Où les avoit pouſſez l’ Objet, que nous voyons; La Lumiere par eux ſe ſerre, ou ſe ſépare, Et revient former dans nos yeux, Des traits où regne un mêlangé bizare, Un desordre capricieux. Les Angles ſont confus, les Lignes ſont changées; D’ inegales Réflexions, Nous cauſent des illuſions; Toutes choſes ſont dérangées. Par

Suche im Werk

Hilfe

Informationen zum Werk

Download dieses Werks

XML (TEI P5) · HTML · Text
TCF (text annotation layer)
TCF (tokenisiert, serialisiert, lemmatisiert, normalisiert)
XML (TEI P5 inkl. att.linguistic)

Metadaten zum Werk

TEI-Header · CMDI · Dublin Core

Ansichten dieser Seite

Voyant Tools ?

Language Resource Switchboard?

Feedback

Sie haben einen Fehler gefunden? Dann können Sie diesen über unsere Qualitätssicherungsplattform DTAQ melden.

Kommentar zur DTA-Ausgabe

Dieses Werk wurde gemäß den DTA-Transkriptionsrichtlinien im Double-Keying-Verfahren von Nicht-Muttersprachlern erfasst und in XML/TEI P5 nach DTA-Basisformat kodiert.




Ansicht auf Standard zurückstellen

URL zu diesem Werk: https://www.deutschestextarchiv.de/brockes_vergnuegen03_1730
URL zu dieser Seite: https://www.deutschestextarchiv.de/brockes_vergnuegen03_1730/516
Zitationshilfe: Brockes, Barthold Heinrich: Herrn B. H. Brockes, [...] verdeutschte Grund-Sätze der Welt-Weisheit, des Herrn Abts Genest. Bd. 3. 2. Aufl. Hamburg, 1730, S. 486. In: Deutsches Textarchiv <https://www.deutschestextarchiv.de/brockes_vergnuegen03_1730/516>, abgerufen am 30.11.2021.